Boombox #19: CLICHE

On vous présente pour ce tout nouveau Boombox n°19, Cliché, groupe bordelais, qui fait parti des 10 heureux finalistes sélectionnés pour le Prix Ricard SA Live. Un concentré de talents qui à travers leurs musiques douces et enivrantes met le temps sur pause, tel un cliché. On ferme les yeux et on se laisse bercer par leurs paroles poétiques, drôles et subtiles et on apprécie chaque seconde de ce voyage. Rencontre avec Eloi et Hervé les deux représentants du groupe qui nous racontent leurs débuts et leurs histoires.

Qui êtes vous ? Quelle est la formation du groupe actuel ? Comment vous êtes vous rencontrés?

« Hervé et moi, sommes Bordelais et on se connait depuis le primaire. On jouait déjà ensemble il y a une dizaine d’années et puis on est passé par plusieurs noms de groupes différents. On a chacun de son côté suivi des formations différentes pour finir par se retrouver en 2013 pour la création de Cliché. Les autres membres de l’équipe ont intégré progressivement le groupe en 2013 avec FX à la basse puis en 2014 avec Julien à la batterie et Jérôme à la guitare et aux chœurs. On avait tous les deux un gros répertoire de chansons suite à nos différentes expériences dans d’autres groupes du coup quand on s’est retrouvé pour nous c’était une évidence, il fallait qu’on rejoue à nouveau ensemble. »

Quel rôle aviez vous dans les autres groupes ? Est ce que cette expérience de travailler avec des personnes différentes vous a permis d’évoluer dans votre création ?

« Dans les groupes précédents, je jouais du clavier et Hervé était en guitare/clavier/voix mais dans aucun projet nous n’avions jusque là chanté en français. Du fait que beaucoup de chansons ont été écrites il y a longtemps, nos différentes expériences nous ont peut-être un peu guidé au niveau du son, mais pas franchement dans la production. »

[qlima001]-Clichu00E9-EPu2014cover

D’où vient le nom du groupe « Cliché » ?

« Eloi qui compose la majorité des chansons du groupe s’inspire dans le processus d’écriture la plupart du temps d’un moment bien précis comme un instant figé dans le temps, comme une photographie. Un instant « t » très court qu’il déroule au fur et à mesure. Le nom Cliché est aussi une « boutade » car on aime bien jouer avec les clichés musicaux, en s’efforçant de ne jamais tomber dedans ! »

Comment décrieriez-vous la scène bordelaise actuelle ?

« Elle ne nous a pas véritablement inspirée puisque l’on composait déjà il y a 10 ans et que la plupart des groupes émergents du moment comme Petit Fantôme, Pendentif etc. n’existaient pas encore. Du coup il n’y a pas eu de véritable influence directe mais on les aime beaucoup et toute cette vivacité créée une véritable émulation. »

Comment avez-vous connu le Label Microqlilma ?

« Antoine du label Microqlima nous a contacté directement par internet. Nous avions déjà lancé le pressage de notre EP au moment de notre rencontre mais nous avons décidé de nous associer ensemble car nous avions les mêmes envies en terme de direction artistique et le contact est tout de suite très bien passé entre nous. »

Vous êtes leur première publication vinyle, sentez-vous que cela ouvre le pas vers quelque chose?

« Oui les signatures des nouveaux artistes du label ont l’air vraiment bien, (Amarillo notamment) on espère que le label va connaître un bel essor, forcement on espère que ça va aussi nous porter vers le haut. »

Hélicon ?

« C’est assez drôle cet engouement qui existe autour de la signification de ce mot. Nous aimions beaucoup la forme de l’instrument et puis c’est venu spontanément dans l’écriture des chansons. Beaucoup de personnes comprennent Eli con ne sachant pas à quoi cela fait allusion Oui c’est assez drôle tout ce qui peut être interprété !»

Comment définiriez vous votre musique ? Votre univers ?

« C’est toujours très dur quand on demande à un groupe de se ranger dans une catégorie de style. Je dirais que nous faisons de la variété et pour moi le mot « pop » est simplement la traduction de variété en anglais. La tendance de désigner les groupes français comme faisant de la « french pop » est tout simplement dénuée de sens pour moi ça ne veut rien dire, c’est un terme trop flou qui ne correspond pas à grand chose. »

Qu’est ce qui vous inspire le plus quand vous écrivez ?

« C’est très large. Le plus souvent ça part d’un point de vue personnel qui peut avoir vocation à s’adresser à tous, à être universel. »

Pour la pochette de votre EP, qui a fait le dessin ?

« Nous travaillons un peu comme une famille et dans nos collaborations nous travaillons toujours avec des gens que nous connaissons. Nous avons donc fait appel à une amie dessinatrice qui a crée la pochette de l’album pour nous : Françoise Chartier ! »

Vous participez à plusieurs tremplins, lesquels exactement ?

« Quand on est dans une logique de développement de projet, on se doit de participer à plein de tremplins qui permettent de se faire connaître et de jouer devant des publics bien différents. Nous participons aussi aux Inouïs du Printemps de Bourges et au Prix Chorus en plus du Prix Ricard SA Live. »

Pour la production de vos clips, quelles étaient vos envies ?

« Avoir des images à lier à la musique !!

Plus sérieusement, on aime l’idée de l’image très figurative qui par son accumulation et sa répétition devient un moyen d’exprimer l’abstraction. »

Quels sont vos prochains concerts ?

« On a auditionné à Bordeaux pour le Printemps de Bourges et nous serons le 10 février à la Maroquinerie. »

WP_20150131_008

Quels sont vos projet futurs ? Avez-vous un album en prévision ?

« On espère sortir un 2ème EP de 5 titres mais on voudrait pouvoir vraiment l’enregistrer dans de bonnes conditions. Bien sur on pense à un album. On le conçoit comme la réunion de nos 2 EP qui mélangerait deux styles différents avec un 2ème EP un peu plus mélancolique. »

Le mot de la fin ?

« Avec les derniers rebondissements qui se sont passés en France avec l’attentat à Charlie Hebdo, je n’ai qu’une chose à dire c’est qu’il faut continuer à créer, à s’exprimer, à faire de la musique et à défendre la république. Pour moi le plus important c’est de continuer à créer. Créer, créer, créer. »


Pour suivre leurs aventures, n’hésitez pas à consulter leur page Facebook Cliché

Et si vous souhaitez commander leur musique c’est par ici :Commande Itunes

EN BONUS, la vidéo tournée dans le cadre du Prix Ricard SA Live :

 

 

  • share on facebook
  • share on twitter
  • share on google+

Passionnée de musique et adepte inconditionnelle de concerts et de festivals; Dénicheuse de nouveaux sons et de nouveaux talents, j'aime à faire découvrir la richesse de la création musicale contemporaine afin de diffuser et prêcher la bonne parole : Non, la musique n'est pas morte, elle n'a jamais été aussi vivante.

    Votre avis

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.