BOOMBOX #30 : TOYS

Pour ce 30ème Boombox, Impact Magazine se laisse séduire par Toys, duo d’électro-pop Parisien. Porté par Paul Prier et Bastien Doremus, ce projet est né dans leur studio du 19e arrondissement de Paris. Tout part de l’amour inconditionnel des deux musiciens pour la musique, qu’elle soit électronique, hip hop ou soul. De Pink Floyd, Jay Dee en passant par Kevin Sauderson, Toys diffuse une musique légère, intense et sexuelle dans son dernier EP Golden Line. 

Qui se cache derrière TOYS ? Pouvez-vous vous présenter ?

« Paul et Bastien, deux musiciens producteurs passionnés de musique, de machines et de belles images. »

Comment a commencé cette aventure ?

« On s’est rencontrés par le biais d’amis en commun. A l’époque, Bastien était assistant dans un studio d’enregistrement parisien. Un jour, il m’a proposé de passer pour faire un peu de son comme ça et on ne s’est plus quitté depuis. On bosse aujourd’hui dans notre propre studio que l’on a monté il y a trois ans. »

Pourquoi avoir choisi comme nom de scène TOYS ?

« Toys, c’est d’abord pour toutes ces machines, ces synthés qui font partie de notre quotidien et qui suscitent chez nous la même excitation qu’un gosse avec ses jouets.

Et puis on aimait bien la simplicité et la sonorité du mot. Je me souviens qu’on était avec plusieurs amis un soir où l’on cherchait des idées de noms, au moment où TOYS est sorti parmi pleins d’autres propositions. Cela a mis tout le monde d’accord. »

Un mot qui décrirait votre univers ?

« Sans aucune hésitation : la nostalgie. »

Votre dernier EP Golden Line est un petit bijou. Je l’adore ! Il est à la fois sensuel, léger et puissant. Dans quelle ambiance s’est-il fait ? Quelle était l’idée de base/la ligne directrice de cet EP ?

« Merci, contents que l’EP te plaise ! Nous avons enregistré cet EP sur une période assez courte, dans une même et seule énergie afin d’avoir une couleur homogène sur l’ensemble des quatres titres, mais aussi afin d’avancer vite sans se poser trop de questions. Dès qu’une idée nous plaisait, on l’enregistrait et on ne revenait pas en arrière. Cette méthode s’est avérée plutôt efficace pour nous. »

Qu’est-ce qui vous a inspiré pour cet EP ?

« Au moment de l’enregistrement, on écoutait beaucoup d’artistes Anglais (Mount Kimbie, Jamie XX…) mais aussi beaucoup de Rap. Par exemple, tous les matins en arrivant au studio, on écoutait le premier album de Kendrick Lamar pour se réveiller les oreilles. »

Pouvez-vous me raconter l’histoire qui se cache derrière le titre Shells ?

« Shells parle d’un homme qui regarde en arrière sur sa vie pour se rendre compte qu’il aurait dû faire les choses autrement. »

Pourquoi avoir choisi de chanter en anglais ?

Paul : « Cela n’a pas été un choix mais quelque chose qui s’est imposé naturellement. Ma culture musicale est essentiellement anglophone et c’est une langue que je parle beaucoup, que j’adore. »

Quel est selon vous le meilleur moment pour écouter cet EP ?

« En voiture sur une belle route, au lit avec une belle fille, chez soi avec de bonnes enceintes ! »

Quels sont vos artistes préférés ?

« La liste est trop longue donc on ne va t’en citer que quelques-uns : Prince, Jay Dee, Gainsbourg, Sade, Daft Punk, Pink Floyd… »

Quels sont vos derniers crush musicaux ?

« Action Bronson, Tame Impala, LA Priest… »

EP cover

Toys, ce n’est pas que de la musique c’est aussi une imagerie (clips, artwork…) Quel est votre rapport à l’image ?

« On attache beaucoup d’importance à nos clips qui, à notre sens, font partie intégrante de l’image qu’un artiste veut donner de lui.

On travaille toujours avec des réalisateurs et des techniciens car le rendu est toujours mieux quand il est fait par quelqu’un dont c’est le métier et, qui plus est, le fait avec talent ! Mais on reste très impliqués dans la conception de nos clips, c’est un aspect de notre projet que l’on trouve super intéressant.»

Quels sont vos futurs projets ?

« Pleins de surprises !»

Le mot de la fin ?

«Déjà ?»

Vous pouvez suivre l’actualité de Toys sur Facebook, Twitter et Soundcloud.

  • share on facebook
  • share on twitter
  • share on google+

Jeune journaliste, biberonnée au numérique. Passionnée de musique, je passe mes journées et mes nuits à dénicher des nouvelles pépites à écouter sans modération.

    Votre avis

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.