BOOMBOX #32 : STAND WISE

Pour ce 32e Boombox, Impact fait connaissance avec le duo électro Stand Wise. Légère, nocturne, sexuelle… Voici trois adjectifs qui pourraient parfaitement décrire la musique de Diego Ribes et Raphael Bugeaud. A l’occasion de la sortie de leur nouveau titre, le très beau Circle, nous les avons rencontré.

Qui se cache derrière Stand Wise ? Pouvez-vous vous présenter ?

« Diego et Raphaël, deux potes passionnés de musique et d’image ! On a tous les deux commencé à faire de la musique il y a une dizaine d’années. Diego vient de terminer une école de cinéma et Raphaël est aux Beaux-Arts. »

Comment a commencé cette aventure ?

« On s’est rencontré il y a environ trois ans, et on a commencé à jouer ensemble avant même de se connaître ! Stand Wise a vu le jour il y a bientôt un an, c’est un projet plutôt récent. Avant ça, on a d’abord eu une formation un peu plus pop-rock. On a vite ressenti le besoin de créer un duo orienté vers une musique plus électronique, aux sonorités plus brutes, en restant toujours attaché au côté live.

Au début, on s’est pas mal cherché, on a testé différentes choses, on s’est entouré de diverses machines et de synthés, tout en gardant nos guitares. On voulait vraiment créer notre propre son. Après avoir sorti quelques morceaux, l’idée de faire un EP nous démangeait. On a commencé à travailler indépendamment et on s’est enfermé quasiment 6 mois avec pour but de composer le plus possible !

Il y a maintenant deux mois, le label parisien Animal Records nous a approché, le courant est tout de suite passé. On a commencé à bosser ensemble sur notre premier EP et plus globalement sur le développement du projet ! »

Pourquoi avoir choisi comme nom de scène Stand Wise ?

« Stand Wise représente l’idée d’une posture, aussi bien dans notre manière d’être que notre façon de composer, entre équilibre et déséquilibre. C’est quelque chose de difficile à expliquer mais qui fait partie de nous et qu’on tente de retranscrire aussi bien en musique qu’en image, comme avec le dernier visuel de notre titre ‘’Circle’’ qui symbolise assez bien l’idée de ce qu’est Stand Wise. »

Un mot qui décrirait votre univers ?

« Aquatique. »

Votre premier single Circle est un succès. Je l’adore ! Il est sensuel et aérien. Vos voix se mêlent parfaitement. Dans quelle ambiance s’est-il fait ? Quelle était l’idée de base de ce morceau ?

« Merci à toi ! Cela nous fait plaisir. Circle est en grande partie née d’une idée visuelle pensée à la fois comme un court-métrage et un clip. L’idée de base : confronter une atmosphère envoûtante et contemplative à quelque chose de beaucoup plus brute. Comme dans pas mal de nos chansons, on aime créer des ruptures en mélangeant des ambiances différentes. »

Qu’est-ce qui vous a inspiré pour votre EP qui sort à la rentrée ?

« Beaucoup de choses nous inspirent ! On prête une grande attention à tout ce qu’on entend et ce qu’on voit chaque jour. Il peut s’agir d’une image qui a attiré notre regard, d’un film, d’une photo prise à l’envolée, d’un son que l’on aura entendu quelque part. On aime intégrer au sein de notre musique des paysages/environnements sonores qu’on enregistre nous-mêmes : l’idée de donner une seconde vie à des sons auxquels les gens ne prêtent pas forcément attention nous plaît ! »

Pouvez me raconter l’histoire qui se cache derrière le titre Circle ?

« C’est celle du cercle de la violence, de la vengeance et de la répétition. C’est le combat interminable d’un homme seul contre tous, qui choisit de poser les armes et de faire face dignement à la brutalité. »

Pourquoi avoir choisi de chanter en anglais ?

« On aime envisager les voix comme un instrument à part entière et les transformer. L’anglais étant une langue qui joue beaucoup sur les sonorités, le choix s’est fait assez naturellement. »

Quel est selon vous le meilleur moment pour écouter ce morceau ?

« La nuit, dans ton lit, entièrement plongé dans l’obscurité et le son à fond ! »

Quels sont vos artistes préférés ?

« On écoute tous les deux des artistes comme David August, Nicolas Jaar, Dave Harrington ou encore Daniel Avery.  On a aussi chacun nos petites préférences. Diego : des Foals à Conan Mockasin, en passant par Le Vasco. Raphaël : de Weekend Wolves à BRNS, en passant par Sylvan Esso. On écoute aussi un peu de Techno, un peu de House.»

Quels sont vos derniers crush musicaux ?

« Kiasmos et Dave Echo ! »

Quels sont vos futurs projets ? Une tournée ?

« Actuellement, on peaufine l’EP et notre nouveau Live ! On travaille aussi beaucoup sur notre univers visuel : des idées de clips et de projections live commencent à prendre forme. Cette année, on s’est beaucoup concentrés sur la compo, l’année prochaine sera davantage consacrée au live, on prévoit de faire le plus de dates possibles ! Pourquoi pas une petite tournée ? On sera d’ailleurs en live à la Flèche d’Or pour l’anniversaire de notre label Animal Records. Bien sûr, on garde toujours du temps pour composer.  On est aussi en train de créer un projet parallèle à Stand Wise, une sorte de B Side plus orienté techno, au sein duquel on attachera toujours de l’importance à l’aspect live. »

Le mot de la fin ?

 » Banzaï ! »

Stand Wise sera en concert samedi 13 juin à la Flèche d’Or à l’occasion de l’anniversaire d’Animal Records. Vous pouvez suivre l’actualité du groupe sur Facebook et Soundcloud.

  • share on facebook
  • share on twitter
  • share on google+

Jeune journaliste, biberonnée au numérique. Passionnée de musique, je passe mes journées et mes nuits à dénicher des nouvelles pépites à écouter sans modération.

Votre avis