« Game of Balls » : la vidéo qui joue avec tes couilles

On dit souvent que le meilleur moyen de résoudre un problème est de s’attaquer à son noyau dur. Et bien cette citation populaire n’a jamais été illustrée avec autant d’audace que la campagne « Play with yourself » issue d’une collaboration entre la fondation australienne de lutte contre le cancer des testicules Blue Ball Foundation et la société de production de films pour adultes Digital Playground.

Il faut dire qu’utiliser un film pornographique pour répandre une telle cause, il fallait oser. En même temps, avec près de 21% des hommes australiens sujets à avoir un cancer des testicules, le message se devait d’être clair et efficace, on ne rigole pas avec les bijoux de monsieur. Surtout quand on sait que lorsqu’ils le découvrent à temps, 97% des concernés s’en sortent indemnes.

Le plus drôle dans cette histoire, c’est peut-être le scénario du film en question. Intitulé « Game of Balls »,   cette vidéo s’inspire directement de la série à succès  » Game of Thrones  » sauf qu’ici l’héroïne a pour mission de présenter les premières étapes élémentaires du dépistage. La campagne a d’ailleurs été dévoilée le même jour que le lancement très attendu de la saison 5 du blockbuster américain. On imagine que les génies à l’origine de ce projet ont dû prendre un malin plaisir à détourner leur série préférée en un débat érotique à la fois sensuel et censé.

Ainsi la campagne s’immisce comme un cheval de trois au cœur même de l’intimité des hommes australiens qui sont prêt de 70% à admettre regarder des films pornos. Un marketing tellement bien réfléchi qu’on en ferait un cas d’école, enfin à quelques couches de vêtements près.

Pour les plus fifous, voici la version non-censurée en cadeau.

  • share on facebook
  • share on twitter
  • share on google+

Avec un pied dans le réel et l'autre dans le monde digital, mes intérêts s'étendent à toutes les connexions qui relient l'Homme à son environnement.

Votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.