Gorsad Kiev, photographies irréverencieuses d’une jeunesse ukrainienne

Ils sont trois. Victor, Maria et Julian. Ils forment un collectif, Gorsad, qui immortalise la jeunesse ukrainienne sous un autre angle. Un angle cru, froid, et loin des conflits. Depuis maintenant un an, l’Ukraine se bat chaque jour pour sa survie. 5,2 millions d’ukrainiens vivraient au cœur même des zones de conflit avec l’armée russe. Plus d’un million aurait déjà quitté leur terres natales, alors que 4 800 personnes auraient été assassinées depuis le début du conflit avec la Russie.

Ces trois photographes, basés dans la banlieue de Kiev, veulent montrer au monde un autre aspect de la jeunesse ukrainienne : celle qui appartient à la contre-culture, qui est alternative, oubliée des grands médias. Leurs photographies sont en total contraste avec la souffrance de leur pays. Lors d’une interview avec Dazed Magazine, le collectif affirme vouloir « transmettre un certain état d’esprit de la jeunesse. Plus on vieillit, plus on a tendance à devenir conservateur et c’est très triste. La permissivité de la jeunesse c’est ce qui guérit, même dans les situations les plus difficiles ».

Des photographies saisissantes, obscènes, sexuelles, irrévérencieuses, Gorsad réussie à faire découvrir une autre Ukraine. Une Ukraine jeune, rebelle, avec un possible avenir devant elle.

© Gorsad Kiev / Flickr

© Gorsad Kiev / Flickr

 

© Gorsad Kiev / Flickr

© Gorsad Kiev / Flickr

 

© Gorsad Kiev / Flickr

© Gorsad Kiev / Flickr

 

© Gorsad Kiev / Flickr

© Gorsad Kiev / Flickr

 

© Gorsad Kiev / Flickr

© Gorsad Kiev / Flickr

 

© Gorsad Kiev / Flickr

© Gorsad Kiev / Flickr

 

© Gorsad Kiev / Flickr

© Gorsad Kiev / Flickr

 

© Gorsad Kiev / Flickr

© Gorsad Kiev / Flickr

 

© Gorsad Kiev / Flickr

© Gorsad Kiev / Flickr

 

© Gorsad Kiev / Flickr

© Gorsad Kiev / Flickr

 

© Gorsad Kiev / Flickr

© Gorsad Kiev / Flickr

Venez explorer les autres dossiers photos d’Impact Magazine:

« PHOTOGRAPHIE: DES IMAGES SAISISSANTES DE LA TRIBU DINKA AU SOUDAN »
« LES ANGES DÉCHUS DE LEE JEFFRIES : PORTRAIT DE LA PAUVRETÉ »
« PHOTOGRAPHIE : L’ESCLAVAGE MODERNE »
« PHOTOGRAPHIE: DES CADAVRES D’ANIMAUX DEVIENNENT LE MIROIR DE NOTRE CONSOMMATION »
« JAMES MOLLISON: 16 ENFANTS ET LEUR CHAMBRE À TRAVERS LE MONDE »
« PHOTOGRAPHIE: KATERINA PLOTNIKOVA RAVIVE NOTRE INSTINCT ANIMAL »
« PEUPLES ET NATURE: LES JOLIES PHOTOS D’UNE TRISTE ÉPOQUE »

  • share on facebook
  • share on twitter
  • share on google+

Né dans un chaudron, j'ai développé une curiosité maladive qui m'a amené à me passionner pour l'international. Serpentard adoubé et champion de Cramois'Île, je collabore notamment avec Ijsberg Magazine, Grafitee ainsi qu'Impact Magazine. Entre Ukraine et Islande, me voici de retour après 6 000 km à travers la Scandinavie.

    Votre avis

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.