La Suède, un modèle à suivre en matière de recyclage

Avec 99% de ses déchets étant recyclés, la Suède en vient à importer les déchets d’autres pays d’Europe pour maintenir à flot ses usines d’incinération. Un business lucratif dans lequel le pays scandinave a tout à gagner.

Comment la Suède parvient-elle à se débarrasser de 99% de ses déchets?

Nos voisins scandinaves ont la réputation d’être avant-gardistes dans de nombreux secteurs, le recyclage ne fait pas exception. En effet, en Suède, seulement 1% des ordures finissent dans des décharges alors que la moyenne pour les pays européens s’élève à 38%. Pour rentrer un peu plus dans le détail, 36% des déchets sont recyclés, 14% compostés et enfin 49% incinérés, soit le deuxième taux le plus élevé de l’Union Européenne après le Danemark. La trentaine d’incinérateurs répartie sur le territoire suédois permet de transformer ces 49% de déchets en combustible énergétique. Un moyen efficace de produire le chauffage urbain de 20% des habitations du pays, soit 810 000 foyers. Ce processus d’incinération permet aussi d’approvisionner prêt de 250 000 foyers en électricité. De cette façon, la Suède réduit sa dépendance sur les centrales nucléaires et les énergies fossiles.

Comble de l’ironie, le pays ne pollue plus assez pour pouvoir maximiser l’utilisation de ses incinérateurs.

Un système victime de son succès

Malgré le succès de cette initiative, plusieurs points viennent obscurcir le tableau. Tout d’abord vient se poser le problème des émissions polluantes. Même si le pays est parvenu à réduire jusqu’à prêt de 90% de ses émissions depuis le milieu des années 80, nous n’avons pas encore le recul nécessaire pour évaluer les conséquences écologiques de la prolifération de ces centres d’incinération. De plus, comble de l’ironie, le pays ne pollue plus assez pour pouvoir maximiser l’utilisation de ses incinérateurs. Ainsi la Suéde se voit dans l’obligation de proposer aux autres pays d’Europe, qui eux ont beaucoup plus de mal à se débarrasser de leurs ordures, d’assurer la gestion de leurs déchets. A titre d’exemple, en France, seulement 60% des déchets sont recyclés, ce qui veut dire que prêt de 40% des déchets encombrent notre territoire alors qu’ils pourraient être transformé en énergie. A l’échelle européenne, ceux sont prêt de 150 millions de tonnes de déchets qui sont enfouis chaque année. Une aubaine pour la Suède qui importe prêt de 800 000 tonnes de déchets par an. Pour ce qui est d’un éventuel problème de pollution, pas de panique, la Suède s’assure de réexpédier les cendres chargées en dioxine vers le pays d’origine de ces déchets. Peut-être que d’ici quelques années, la Suède proposera un système de recyclage des cendres issues de ses propres centres d’incinération.

  • share on facebook
  • share on twitter
  • share on google+

Avec un pied dans le réel et l'autre dans le monde digital, mes intérêts s'étendent à toutes les connexions qui relient l'Homme à son environnement.

Votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.