L’osteoid, un plâtre futuriste qui accélère la guérison

La fin de l’été approche, et alors que certains profitent de ces derniers instants de chaleur, d’autres sont impatients de mettre un terme au calvaire. Un plâtre c’est toujours une galère, mais particulièrement lorsqu’il fait 30 degrés à l’ombre. Le régime démangeaisons, mauvaises odeurs te pourrit ton été et l’aspect zébré de ton bronzage laisse à penser que tu tentes une nouvelle forme d’art contemporain.

Heureusement, cette saison pourrait marquer la fin de cette exposition immonde. En effet, un designer turc du nom de Deniz Karasahin a mis au point un petit bijou de technologie qui en plus d’être plus élégant qu’un plâtre traditionnel, permettrait de réduire le temps de convalescence d’une fracture osseuse de prêt de 40%. Son nom, l’osteoid, un plâtre imprimé en 3D qui s’accompagne d’un système d’ultrasons (LIPUS) permettant aux os de se reconsolider plus rapidement.

Le concept

Cette inventioosteoid-3n, qui a valu à Deniz Karasahin le premier prix du A’Design Award dans la catégorie « production 3D », est en fait une amélioration du plâtre Cortex de Jake Evill. Le but initial du Cortex consistait à alléger le poids des plâtres, limiter les démangeaisons et permettre aux patients de se laver normalement grâce à sa technologie waterproof. Mais Deniz Karasahin est allé encore plus loin en y intégrant un système d’ultrasons qui facilite l’incorporation d’ions calcium, élément essentiel à la formation des os et du cartilage.

Ainsi, 20 minutes par jour, le patient place les électrodes liées à l’émetteur d’ultrasons dans les alvéoles du plâtre, aux endroits les plus favorables à la reconsolidation de l’os. La logique du procédé veut que le plâtre soit imprimé sur mesure en fonction d’un scan du membre concerné. Les informations du scan sont transmises à un logiciel de modélisation qui définit la taille et la forme du plâtre afin d’en maximiser son efficacité

Osteoid

Malgré la dimension artistique des plâtres traditionnels qui ont indéniablement permis à de nombreux artistes de se révéler, il faut avouer que l’Osteoid a quand même de belles caractéristiques à faire valoir. Encore au stade de prototype, l’avenir nous dira si ce produit a de quoi charmer les hôpitaux du monde entier. Mais une chose est sûre, l’imprimerie 3D est en marge de mener une véritable révolution au sein du monde de la médecine moderne.

  • share on facebook
  • share on twitter
  • share on google+

Avec un pied dans le réel et l'autre dans le monde digital, mes intérêts s'étendent à toutes les connexions qui relient l'Homme à son environnement.

Votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.