Pologne : Le soutien d’un boxeur aux homosexuels

Véritable star dans son pays, Dariusz Michalczewski, le premier homme à avoir unifié les titres mondiaux dans les catégories WBO, IBF et WBA, est depuis quelques semaines au centre d’un débat public très animé en Pologne.

Un Tigre dans l’arène

Dans un pays où les droits des minorités sexuelles sont minimes, où l’avortement est quasi interdit, les propos du boxeur retraité de 47 ans suscitent une polémique aussi importante qu’inattendue.

Des travaux réalisés en Pologne par l’observatoire de la Campagne Contre l’Homophobie font état que 44% des personnes issues de la communauté LGBTQ ont déjà été victimes de différentes formes de violence liées à leur appartenance sexuelle.

En se rendant l’automne dernier à une conférence en faveur des droits des minorités sexuelles, il a surpris l’opinion publique locale, qui ne s’attendait pas à voir apparaître un tel soutien dans ce dossier.
Les arguments de celui que l’on surnomme le Tigre détonnent dans une Pologne ultra-catholique. Michalczewski bouscule les mentalités et offre une réflexion qui vise à renverser les codes moraux de ses concitoyens. En marge de sa présence lors de ce rassemblement, il n’hésite pas à user des arguments assez osés pour ceux qui connaissent les bords de la Vistule, mettant ainsi dans la lumière les rapprochements nauséabonds que peuvent réaliser une partie des Polonais :

A mon avis, le fait de discriminer les autres n’a rien à voir avec la foi. C’est comme cela qu’agissent les pseudo-catholiques arriérés. Le catholique est tolérant, il aime son prochain comme soi-même. Je suis moi aussi catholique et j’estime que la tolérance pour les personnes LGBTQ est parfaitement en  accord avec ma foi. Ce qui importe, c’est que la personne soit honnête, qu’elle ne fasse pas de mal aux autres. Et pas si elle aime un homme ou bien une femme. Le bon catholique est celui qui aime les gens, et non pas seulement celui qui chante fort à l’église et fait d’importantes offrandes. J’ai remarqué que certains confondent les homosexuels avec les pédophiles. Ce sont des absurdités qui découlent de l’ignorance et prouvent un certain stade d’arriération.

3536829152_a8901698b4_z

@ Flickr

Alors que les couples homosexuels ne bénéficient même pas de la possibilité légale de s’unir, Dariusz Michalczewski prend ouvertement parti en faveur d’un droit de ces derniers à l’adoption lors d’une interview donnée quelques semaines plus tard au The Times Polska :

Si j’avais à choisir entre une adoption par un couple homosexuel ou par une famille pathologique violente, où les enfants sont frappés, affamés et parfois abusés, je choisis l’adoption par les homosexuels.

Des réactions prévisibles

Rapidement, d’autres voix du monde de la boxe se sont élevées contre son engagement, comme celle de son jeune collègue Artur Szpilka, qui n’a ainsi pas hésité à l’attaquer sur ses opinions mais aussi sur sa double nationalité allemande : « Michalczewski ? Arrêtez … C’est un Allemand et un admirateur des gays. »

Une partie du monde politique polonais n’hésite pas non plus à dénoncer une instrumentalisation de sa personne, comme le lui a reproché directement – lors d’un débat télévisé – Beata Kempa, députée du parti de droite Pologne Solidaire, en déclarant : « Ces environnements utilisent souvent des personnes – comme vous – qui ont réussi. Les lèvres de Mr. Dariusz affirment « Nous réclamons la reconnaissance de nos droits ». Et moi je trouve qu’il s’agit de privilèges. Et je dis non ! »

En prenant le parti des minorités sexuelles présentes en Pologne, le Tigre a incontestablement mis son image et sa popularité en danger. Néanmoins, son engagement ne semble pas réellement en mesure de modifier quoi que ce soit à la loi en vigueur.

Les 2 partis principaux que sont la Plateforme Civique et Droit et Justice, qui ne cessent de s’affronter sur tous les plans dans une lutte politique ardue et intense, partagent finalement sans surprise les mêmes opinions conservatrices au sujet des droits de la communauté LGBTQ en Pologne, ce qui prouve encore le long chemin à parcourir pour une véritable évolution des mentalités au pays de Jean Paul II.

  • share on facebook
  • share on twitter
  • share on google+

Diplômé d’un Master d’Histoire, je suis un passionné de l’actualité internationale en général, avec une préférence pour l’Europe de l’Est, ses peuples et ses cultures.

    Votre avis

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.