Thaïlande, la junte militaire et Hitler

En Thaïlande, la junte militaire a sorti un film de propagande utilisant l’image du dictateur allemand. Diffusé dans les cinémas, on peut apercevoir dans ce court-métrage un écolier peignant Hitler sur fond de svastika.
Suscitant les critiques, ce film est tiré d’une série devant démontrer les « 12 valeurs » morales de la junte. On peut y voir deux écoliers, en cours d’art plastiques, l’un réalisant le portrait du Führer, l’autre l’applaudissant. Ce projet audiovisuel a pour but d’illustrer la « bonne compréhension de la démocratie ».
Cette vidéo, également diffusée sur Youtube (voir ci-dessous), a déchainé de violentes critiques sur internet dans un pays où l’image du nazisme est sans grand tabou.
Selon Responsible History Education Action, « C’est une incompréhension massive de l’Histoire », alors que le film se veut le message d’une morale où « gagner et perdre fait partie de la vie ».

La faute à l’enseignement ?

En Thaïlande, il n’est pas rare d’apercevoir des t-shirts à l’effigie du Chancelier Allemand, ou même des croix gammées épinglées sur des chemises. Pour autant, il ne faut pas croire que le peuple thaï soit partisan du IIIème Reich. Ce pays d’Asie du Sud-Est connait un enseignement aux nombreuses lacunes, suivi d’un ethnocentrisme intense.

Kulp Kaljaruek, à l’origine de la vidéo, et fils du dirigeant de l’un des plus importants studios de cinéma du pays, affirme ne pas comprendre la polémique, « C’est symbolique. L’enfant va dans la mauvaise direction ». Validé par la junte, le réalisateur assure que « personne n’a rien demandé » au sujet de cette scène. Au pouvoir depuis mai dernier suite à un coup d’état, la junte militaire vacille entre répression des critiques du régime et éducation avec ses « 12 valeurs », insistant notamment sur le respect de la monarchie et de son souverain, Rama IX.

Des faits pourtant récurrents

Des références pourtant de plus en plus banalisées, et qui secouent le pays. En 2011, en prélude d’une compétition sportive, des élèves avaient défilé en uniforme nazi. En 2013, rebelote, l’Université de Bangkok voit ses étudiants afficher une banderole où le dirigeant allemand côtoie des super héros de bandes dessinées.

  • share on facebook
  • share on twitter
  • share on google+

Né dans un chaudron, j'ai développé une curiosité maladive qui m'a amené à me passionner pour l'international. Serpentard adoubé et champion de Cramois'Île, je collabore notamment avec Ijsberg Magazine, Grafitee ainsi qu'Impact Magazine. Entre Ukraine et Islande, me voici de retour après 6 000 km à travers la Scandinavie.

    Votre avis

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.